« L’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »


Pour le père Yves Rozo, Saint-Louis d’Antin est un havre spirituel au milieu d’un quartier fourmillant de monde, axé sur la célébration de l’eucharistie et les confessions avec des moments forts comme « le baptême des larmes » où le pécheur se reconnaît en tant que tel mais dans la lumière de la miséricorde divine. Cette mission à Saint-Louis d’Antin convient également à son goût pour la proximité « sommes nous résolus à aller au devant des autres dans les relations très ordinaires du voisinage et les occasions de rencontre quotidienne ? ». C’est ainsi qu’il visite environ une 40 de commerçants du quartier.

Le père Rozo, diocèse de Paris, ordonné le 26 juin 1971, a été durant 8 ans aumônier de la Marine nationale, embarqué à bord des bâtiments. Il fut curé de la paroisse Sainte Jeanne de Chantal de 1991 à 2000. De plus, il a participé à des Goums, ouverts aux 20-35 ans. Ce sont des temps forts de 8 jours dans les Causses. C’est un « homme de plein air » qui aime la marche et la nature.